Caroline, 33 ans, déjà propriétaire avec son mari de leur résidence principale à Grenoble, nous explique comment elle s’est lancée, avec son mari, son frère et son beau-frère, dans un projet d’investissement locatif commun :

« Nous avions envie d’investir dans la pierre , et nous étions prêts pour un projet familial. La SCI est apparue comme la solution évidente pour démarrer un projet à long terme. En 2018, nous avons donc créé une SCI avec mon mari, mon frère et mon beau-frère. Nous avons défini ensemble nos capacités d’emprunts et le rôle de chacun dans l’aventure. Mon mari et moi sommes à l’aise sur le côté administratif, mon frère et mon beau-frère sont tous deux artisans et très à l’aise avec les rénovations.

Nous avons opté pour un bien peu risqué: un T1 bien situé dans un quartier étudiant (cours Berriat) et bien desservi par les transports en communs. Le prix était attractif car des travaux de rénovations étaient à prévoir mais c’était idéal pour nous !

Cet appartement est notre premier achat commun,  l’objectif étant d’acheter un bien tous les 2 à 3 ans. Aujourd’hui ce projet est une réussite avec une rentabilité brute annuelle de 8 à 9%. Nous avons beaucoup appris en 2 ans et nous cherchons actuellement un deuxième bien pour continuer notre projet. »  

Notre analyse

Les + : c’est tout d’abord un beau projet familial qui facilite la transmission de patrimoine ! Le choix du bien a également été très pertinent : localisation premium, faibles charges, bonne rentabilité. A Grenoble, le marché étudiant est très porteur, et les petites surfaces partent comme des petits pains !

Les – : tout d’abord, la recherche du bien idéal prend du temps et demande une grande réactivité, car les produits d’investissement locatif sont très recherchés ; soyez prêts à faire une offre quand l’occasion se présente! Concernant le montage en SCI : sachez que la SCI ne permet pas de faire de location meublée (attention donc à la fiscalité !), et les taux d’emprunt sont plus élevés. Enfin, pensez que la gestion locative peut s’avérer chronophage…il faut donc être bien organisé !

Notre conseil : dans le cas d’un projet familial élargi, le montage juridique doit être réalisé par un notaire. Il est primordial de bien définir les rôles et responsabilités de chacun.