Emblématique de Grenoble et du quartier Saint-Laurent, la fontaine du Lion et du Serpent a été inaugurée en 1843 ; c’est une œuvre du grenoblois Victor Sappey, fondateur de l’école de Sculpture de Grenoble, réalisée en pierre de Sassenage et bronze pour un contraste des plus réussis !

Du 100% local donc, d’autant plus qu’elle semble avoir été inspirée par le dicton dauphinois « la serpen et Lo drago mettront grenoblo en savon » : la ville de Grenoble a subi depuis l’époque romaine plus de 150 inondations dévastatrices liées à ses deux cours d’eau capricieux : le serpent symbolisant l’Isère qui sinue dans la vallée du Gresivaudan, et le dragon : l’impétueux torrent du Drac (le lion et sa crinière flamboyante est ici clairement une évocation du dragon).

La tradition locale affirme qu’à la confluence des deux cours, le Lion dompte le serpent car le Drac met un terme aux reptations de l’Isere !

Autre interprétation plausible de cette œuvre : le lion représente Grenoble terrassant la tortueuse Isère grâce aux travaux de canalisation entrepris à la fin du 19eme pour atténuer le rythme des crues.

Chez Le Rouge et le Noir, on adore ces petites parenthèses d’histoire !