Chez Le Rouge & le Noir, nous connaissons les biens immobiliers que nous commercialisons sur le bout des doigts…mais saurions-nous expliquer à nos clients, vendeurs ou acquéreurs, qui sont les personnalités qui ont donné leur nom à la rue dans laquelle ils se trouvent ? Pourtant, la localisation, c’est le critère NUMBER ONE en immobilier !

Alors pour approfondir notre connaissance de notre chère et tendre Ville de Grenoble, nous nous vous proposons aujourd’hui de découvrir avec nous les rues suivantes :

– La rue Nicolas Chorier : emblématique du quartier Chorier-Berrriat, elle relie le marché de l’Estacade à la rue Ampère, et est une artère animée de Grenoble Ouest.

Qui était Nicolas Chorier (1612 – 1692) ?

Né à Vienne, Nicolas Chorier s’installe à Grenoble en 1659 où il exerce d’abord en temps qu’avocat, puis achète une charge de procureur du roi : il mène une studieuse vie de juriste, d’écrivain et d’historien. Il est considéré comme le premier historien du Dauphiné, et a écrit notamment Histoire générale de Dauphiné, premier ouvrage (en deux volumes) consacré à l’histoire de notre région.

***

– La rue Lavoisier : il s’agit d’une rue nichée au coeur du quartier Bajatière, en retrait des axes passants des avenues Marcellin Berthelot et Jean Perrot, appréciée pour ses jolies maisons et copropriétés à taille humaine.

Qui était Antoine Lavoisier (1743 – 1794) ?

Chimiste sous la Révolution, Antoine Lavoisier est considéré comme le « père » de la chimie moderne. Il a notamment découvert le phénomène d’oxydation et donné un nom à certains éléments chimiques comme l’oxygène, l’azote ou l’hydrogène. Sa célèbre phrase « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » a marqué les esprits !

***

– Le boulevard du Maréchal Foch : c’est un des Grands Boulevards, qui sépare l’Aigle/Estacade au Nord de la Capuche et début Libération au Sud. Parcouru par le tram C, ce boulevard est de plus en plus apprécié des grenoblois, car il présente des copropriétés offrant de superbes points de vue, et où toutes les commodités sont à portée de main.

Qui était le Maréchal Ferdinand Foch (1851 – 1929) ?

Il fut l’une des personnalités militaires essentielles de l’histoire de la Première Guerre mondiale. Historiquement, le Maréchal reste dans les mémoires pour des actions qui ont mené à la victoire des armées alliées : son action culmina au cours de 1918, tandis qu’il était nommé « généralissime » des armées alliées, responsabilité immense puisqu’il avait pour mission d’en coordonner toutes les actions. Foch fut à l’origine de la contre-offensive qui aboutit à la victoire de la 2nde bataille de la Marne, puis à la capitulation de l’armée allemande. Le jour de la signature de l’armistice, à laquelle il présida, Ferdinand Foch fut reçu à l’Académie française. Il avait été gratifié du titre de maréchal de France quelques mois auparavant.

***

– La rue Lorenzaccio se situe au coeur de la ZAC Vigny-Musset, au sud des Alliés ; c’est une des nombreuses rues résidentielles qui composent ce quartier. Bordée d’arbres, elle offre de belles copropriétés des années 2000’s.

Lorenzaccio est en fait…

…un drame romantique en cinq actes écrit par Alfred de Musset en 1834 sur une idée de George Sand. C’est un long drame qui raconte l’histoire de Lorenzo de Médicis, un personnage complexe qui a décidé de tuer son cousin, Alexandre de Médicis, pour libérer sa cité de la tyrannie de ce dernier.

***

C’est tout pour aujourd’hui ! 🙂